Gaume Paintball


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cours tactique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SNOOP
Campeur
Campeur
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 35
Localisation : Hondelange

MessageSujet: Cours tactique   Jeu 12 Juil - 22:22

j'espere que tout le monde a bien recu le cours que j'ai envoyé par mail

Entree dans une piece


On peut considérer qu’il éxiste deux types d’entrée dans une pièce :
Dynamique et par surprise.

Les entrées dynamiques sont caractérisées par des mouvements rapides et l’utilisation d’outils, de véhicules ou de munitions pour réduire les obstructions présentées par les portes ou les obstacles. Les entrées surprises sont caractérisées par des mouvements lents, coordonnés et inaperçus.

La règle à suivre pour déterminer quelle technique choisir est simple:laissez les circonstances dicter vos tactiques.



Entrée par suprise.

Pendant une entrée surprise, l’éclaireur, l’arriere garde et le chef d’élément suivient par les assaillants sont déployés dans le but d’acceder à une structure sans être apercus. Cette technique s’aplique quand le suspect menace de se blesser, ou s’il a des problemes de santé, ou si des otages ou des enfants sont présents. Une foi un point d’entrée établit, l’équipe aproche à la dérobée avançant d’un abrit à l’autre pour éviter d’être détecté.Si une porte ou une fenêtre ne sont ouvertes, tant mieux. Sinon, l’entrée est défoncée en silence. L’éclaireur couvert par l’arriere garde utilisera un miroir tactique pour éxaminer l’entrée. Il indiquera si la pièce est sans danger et donnera toute information pertinante, comme la présence d’une armoire, ou d’un meuble au chef d’élément. Une foi qu’il est sur que l’entrée est sans danger, le chef d’élément signal à l’équipe d’avancer. Une foi qu’elle a pénétrée dans la piece, l’équipe doit dégager chaque piece en silence, méthodiquement, jusqu’à ce qu’il n’y ai plus aucun danger.






Entrée dynamique.


Le but de cette technique d’entrée est de choquer, de dérouter temporairement et d’immobiliser tout suspect dans une structure. Elle offre aussi à l’équipe d’entrée le temps de maîtriser ou neutraliser le suspect. Une entrée dynamique n’est pas recommandée si des otages sont présents.

Les entrées dynamiques exigent que l’équipe d’entrée se déplace avec rapidité, détermination et résolution. Les embrasures de portes doivent êtres dégagées immédiatement. Toute hésitation ralentira les membres de l’équipe derrière vous et vous rendra vulnérable à l’attaque.

Une fois à l’intérieur , suivez les ordres de votre chef d’élément. Si vous désobéissez, vous risquez de vous trouvez dans la ligne de tir d’un membre de l’équipe.

Le recours à des moyens de diversion dans toute la structure avant d’entrer est fréquent.


Les moyens de diversions


Les moyens de diversion reposent sur l’impact psychologique que produisent imanquablement les sons bruyants et la lumières forte.

Lorsque le corps est assailli par trop de stimulis sensoriels, il réagit naturellement en se protégeant contre d’autres attaques. Les pupilles des yeux se refermes et un bourdonnement résonne dans les oreilles. Ces réactions déstabilisent la personne et l’empêchent de réagir.







Considéraions techniques
Les facteurs visuels.

une observation vigilante de tous les facteurs qui influencent l’environement du site est trés importante. Les conditions visuelles sont de la plus grande importance ; dans certains cas, l’élément doit être capable d’observer le suspect sans être vue lui même. Plusieurs techniques importantes contribuent à l’art subtil de la dissimulation.

Il faut éviter tout mouvement inutile pouvant attirer l’attention sur vous. Tout mouvement effectué lors d’une manoeuvre surprise doit se faire lentement, avec assurance et discrétion.

Pensez toujours au cadre qui vous entoure. Les objets sombres, comme les ombres et la végétation, sont des moyens de dissimulation. Un environnement clair vous mettra en relief.

Pensez à la silhouette que vous créez. Une montée ou un toit peut devenir un bon point d’observation, mais si vous ne faites pas attention, vous pouvez vous rendre visible et donc vulnérable. Si possible, choisissez un point d’observation bas en vous faisant couvrir ou en vous cachant. Assurez-vous de ne pas exposer de matière réfléchissante. Même la nuit, votre équipement peut refléter un rayon de lumière et trahir votre position.

Cherchez systématiquement les endroits moins évidents, regardez au-delà de votre plan de vision en dirigeant aussi votre regard vers le haut et le bas.

Une méthode d’observation particulière fait appel à la technique visuelle appelée « bandes et rayons ». Pour regarder ce qui vous entoure par bandes visuelles, commencez avec un panorama proche, en bougeant vos yeux de gauche à droite. Continuez de regarder d’un côté à l’autre tout en augmentant la distance. Cette technique lutte contre notre tendance naturelle qui consite à fixer notre vision sur une distance présise. Dans une situation de stress, cette distance fixée est trompeuse. Un faux sentiment de sécurité peut inciter une personne à avancer trop près d’un danger sans s’en apercevoir.
Pour découper une zone en rayons, promenez vos yeux du plus prés au plus loin, puis changez latéralement et regardez du plus loin au plus près. Ces rayons visuels doivent aller au-delà des fenêtres pour prendre en compte toute activité d’extérieur ou d’intérieur.
Les interventions nocturnes présentent des facteurs visuels supplémentaires. Le fonctionnement de la vision de nuit doit être clairement compris et appliqué pour ques les tactiques de swat soient aussi efficaces dans des conditions peu éclairées.
L’adaptation à l’obscurité correspond aux 20-30 minutes nécessaires pour que les yeux s’ajustent au manque de lumière. Couvrir un oeil dans un endroit bien éclairé est un bon exercice qui permet d’entretenir la vision de nuit. Mais, si les yeux sont exposés à une lumière trés vive, le processus d’adaptation doit être recommencé.
La nuit, l’oeil percoit une image plus nette s’il ne regarde pas l’objet directement. Cette technique qui consiste à regarder latéralement, au-dessus ou au-dessous d’un objet est appelée « vision décentrée ». En regardant une zone de façon décentrée, on voit une image plus nette et on risque moins d’imaginer des objets qui n’existent pas. On peut considèrer que les lampes de poche sont nécessaires pour illuminer les endroits sombres et qu’une situation tactique de énombre n’est pas différente d’une situation de plein jour.


Les facteurs sonores

Dans une situation dangereuse, les facteurs sonores doivent être autant pris en compte que les éléments visuels. Un bon élément doit être conscient de tous les bruits aux alentours et faire attention aux bruits inconnus ou inhabituels qui peuvent fournir un indice sur l’emplacement du suspect. Il est crucial que l’élément se déplace sans bruit.

Le frolement d’objet peut générer du bruit et facilement révéler sa position. Les bruits ambiants peuvent fournir un avantage tactique, si un mouvement coïncide avec le bruit d’un camion ou d’un train ou avion qui passe.

Pour bouger en silence, un soin particulier doit être apporté à la tenue et au matériel. Les habits doivent être doux et près du corps, car les vêtements larges s’acrochent facilement aux objets. Le matériel porté doit être sécurisé, scotché si nécessaire, pour ne pas faire de bruit. Cette précaution est de grande importance la nuit, car les sons se déplacent plus loin dans l’air froid et humide et il y a moins de bruit que pendant la journée.

Une personne peut trahir sa présence par des bruits, autant que par le fait d’être aperçue. Pour bien se préparer à n’importe quel type d’intervention, il faut évaluer chaque facteur sonore. Durant la procédure, une discipline sonore doit être rigoureusement maintenue pour dissimuler le déploiement tactique de l’équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.newholland.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours tactique   Jeu 12 Juil - 22:56

pas mal du tout, il faudrais ca sur les technique de deplacement en binome/trinome, les replis, ect...
Revenir en haut Aller en bas
lord nycon
Prédator
Prédator
avatar

Nombre de messages : 753
Age : 31
Localisation : Wolkrange

MessageSujet: Re: Cours tactique   Mar 9 Sep - 11:48

Petit tuto relativement bien fait sur les joueurs assaults trouvé sur le forum des LDN.

Je me voyais mal retaper tout le texte donc pour les intéressés voici le lien :

http://forums.scenario-paintball.com/index.php?showtopic=21409&st=0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepes
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 263
Age : 33
Localisation : Wolluwe-St-Lambert

MessageSujet: Re: Cours tactique   Mar 9 Sep - 12:16

GG *rage encore plus de ne pas être à Veck*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours tactique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours tactique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage de Tir Tactique avec le Club Défenses Tactiques
» [Vidéo] Saloon-Car à Magny-Cours 2010
» Cours de géopolitique
» S3 en cours de restau/café racerisation + cure de vitamines
» Reprise des cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gaume Paintball  :: Matériels, techniques,.... c'est ici :: Techniques, tutorials, matos, ...-
Sauter vers: